Retrouvez les news et actualités du Panafricanisme.

Agriculture et développement durable pour l’Afrique: le Jatropha Curcas

Panafricanisme » Environnement » Agriculture et développement durable pour l’Afrique: le Jatropha Curcas



Partagez

Environnement Afrique

« Le Jatropha Curcas pousse en terre semi-aride à aride là où rien d’autre ne pousse (ou presque). Il n’entre donc pas en compétition avec les autres cultures (notamment alimentaires), l’élevage ou les forêts. »

Alternative aux carburants fossiles en Afrique

Une réelle alternative pour le développement durable en Afrique: la culture du Jatropha Curcas ne requiert pas de labourage, usage de phytosanitaires ou engrais. De plus, sa culture pourrait permettre de lutter contre la désertification : il protège les sols de l’érosion et retient l’eau. L’arbuste produit chaque année, pendant plus de 30 ans, un fruit contenant environ 35% d’huile pouvant être utilisée pour comme agrocarburant. Son rendement moyen en huile est 3 fois plus important que celui du Colza ou du Tournesol et 4 fois plus que celui du Soja. Comme à chaque fois, la filière Huile Végétale Pure est préférable à la filière biodiesel qui nécessite des opérations plus techniques qui diminuent l’intérêt environnemental de l’huile et particulièrement pour les besoins en Afrique.

C’est quoi le Jatropha Curcas?

Le Jatropha Curcas, plante du désert non comestible, ne disputant pas les terres agricoles aux cultures traditionnelles et poussant sans trop d’entretien, pourrait représenter une alternative aux carburants fossiles. Cependant, il faut rester prudent. Cette culture est une bonne idée si le Jatropha est cultivé uniquement sur des terres dégradées et qui ne servent pas aux cultures alimentaires, en tout cas une alternative à tester pour l’agriculture sur le continent Africain.

PDF Agrocarburant Afrique: Jatropha Curcas (Format PDF)

Haut

« Nous sommes des personnes qui désirent le vrai développement pour l'Afrique. Afro-descendants ou pas, l'Afrique pour l'Afrique... ». Le Panafricanisme de construction avec des actes et non des palabres et paraboles, des petites choses qui assemblées feront liens de causalités pour le développement du continent Africain, des actes par des actes...

Suivez-nous sur Google+

Panafricanisme sur les réseaux sociaux

RSS Facebook Twitter

Environnement



News Panafricanistes qui pourraient vous plaire