Retrouvez les news et actualités du Panafricanisme.

Histoire et culture d’Afrique: en savoir plus sur Jumbo l’éléphant…

Panafricanisme » Culture » Histoire et culture d’Afrique: en savoir plus sur Jumbo l’éléphant…



Partagez

Jumbo l'éléphant

« Jumbo était un très grand éléphant de savane d’Afrique qui a fait l’objet dans la presse d’un reportage comme on n’en avait jamais consacré à un animal de zoo, ce qui le rendit célèbre dans le monde entier. Né en 1861 en Abyssinie (actuelle Éthiopie), il fut envoyé à Paris et il fit partie de la ménagerie du Jardin des plantes. En 1865, il fut échangé contre un rhinocéros du zoo de Londres où il arriva le 26 juin. »

Jumbo attraction touristique pour Américains

C’est, dit-on, son gardien de Londres, Matthew Scott, qui a donné à Jumbo son surnom, lequel en swahili signifie « Hello ! » (Jambo). Atteignant la taille impressionnante de quatre mètres de hauteur, Jumbo devint une nouvelle attraction du jardin zoologique de Londres. Il laissait les enfants monter sur son dos e on estime que pendant la période où il est resté à Londres il a porté plus d’un million d’enfants, parmi lesquels Winston Churchill et Theodore Roosevelt. Quand il atteignit sa maturité sexuelle Jumbo passa régulièrement dans un état qu’on appelle le « musth » : Jumbo cassait tout alors dans son écurie et ne laissait personne l’approcher à l’exception de son gardien Scott. On jugea donc qu’il était trop dangereux de continuer à lui faire porter des enfants. C’est à ce moment-là que Phineas Taylor Barnum, un célèbre directeur de cirque américain, proposa à la direction du jardin zoologique de Londres de lui acheter Jumbo pour 10.000 dollars, une somme colossale pour l’époque. Des personnalités publiques engagèrent un procès où on examina la légalité du marché, et ce fut Barnum qui l’emporta.

Jumbo l’esclave animal de l’Afrique au service des USA

Le 24 mars 1882 Jumbo partit en bateau pour New York sur l’Assyrian Monarch, et le 9 avril 1882, en compagnie de Matthew Scott, il foula le sol américain où une fanfare l’accueillit, une parade de cirque le conduisit par Broadway jusqu’au Madison Square Garden, entouré de milliers de New-Yorkais. Barnum réussit, avec la seule présentation de l’énorme animal, à attirer environ neuf millions de personnes aux États-Unis et au Canada, au cours d’une tournée de trois ans. Le 15 septembre 1885 Jumbo se trouvait à la gare de Saint-Thomas en Ontario. En raison sans doute d’une erreur d’aiguillage à l’occasion d’un transbordement, il fut happé par la locomotive d’un train de marchandises qui s’approchait. La locomotive avec deux wagons sortit des rails et Jumbo fut tué (SIC!) . L’animal fut empaillé mais le 14 avril 1975 un incendie éclata à l’université de Tufts, dans le Massachusetts dans le hall où il résidait et brûla ce qu’il restait de lui (on a retrouvé un morceau de sa queue). Cet éléphant célèbre a donné son nom à de nombreux *artéfacts et entreprises et a naturellement été repris pour désigner d’autres éléphants. Ce terme est devenu le synonyme de gros et grand. Par exemple les « jumbo jet », surnom du gros porteur Boeing 747. L’éléphant des dessins animées des studios Disney, appelé Dumbo, fait référence à ce nom, il est construit à partir de Dummy (nul) ou Dumb (idiot) et Jumbo.

Glossaire Artéfacts:
Sous l’influence du faux-ami anglophone Artifact, le mot est parfois employé pour désigner de manière générale un produit ayant subi une transformation, même minime, par l’homme et qui se distingue ainsi d’un autre provoqué par un phénomène naturel.

Haut

« Nous sommes des personnes qui désirent le vrai développement pour l'Afrique. Afro-descendants ou pas, l'Afrique pour l'Afrique... ». Le Panafricanisme de construction avec des actes et non des palabres et paraboles, des petites choses qui assemblées feront liens de causalités pour le développement du continent Africain, des actes par des actes...

Suivez-nous sur Google+

Panafricanisme sur les réseaux sociaux

RSS Facebook Twitter

Culture



News Panafricanistes qui pourraient vous plaire