Retrouvez les news et actualités du Panafricanisme.

Sénégal: Lexique usuel Français – Wolof

Panafricanisme » Culture » Sénégal: Lexique usuel Français – Wolof



Partagez

Sénégal : Français Wolof

« Un lexique Français – Wolof langue traditionnelle su Sénégal, retrouvez les expressions usuelles ainsi qu’un petit lexique de base pour celles et ceux qui veulent apprendre les rudiments de la langue Wolof histoire de ne pas passer pour un Toubab… »

Les bases élémentaires en Wolof

  • Bonjour : Salamaleikum
  • Comment vas-tu ? (que fais-tu) : Na nga def
  • Je vais bien (je suis là seulement) : Maa ngi fii rek, Maa ngi sant
  • As-tu la paix ? : Mba jam nga am
  • La paix seulement : Jam rek
  • Comment va la famille (où sont les gens de la maison) ? : Mba waa ker gi jam (ana waa kër ga)
  • Ils vont bien (ils sont là -bas) : Gnu ngi sant Gno nga fa
  • Merci : Dieureudieuf
  • Oui : Waw
  • Non : Dedeet
  • Qu’est-ce que c’est ? : Li lan la
  • Viens ici : Kay fii
  • Attends : Kharal
  • Tiens : Am
  • Au revoir (à demain dans la paix) : Ba suba ak jam
  • A la prochaine, si Dieu le veut : Ba beneen yoon, inch Allah
  • Je m’en vais : Maa ngi dem
  • Je suis repus : Sour naa
  • Combien (le prix) : Niata la
  • Baisse le prix : Wañi ko

Vocabulaire courant

  • Way : synonyme de copain, pote, qu’on utilise aussi quand la personne n’est pas du tout un copain (laisse-moi way).
  • Dé ! : interjection qui marque la fin d’une phrase, pour en souligner fortement son contenu (il a trop duré dé !).
  • Dal : signifie « alors » et sert également à insister : toi dal. Sert également de virgule.
  • Sakh : utilisé avec « torop » (voir ci-dessous), signigie « même » et permet d’accentuer le caractère excessif d’une chose : ki, da fa rafet torop sakh = elle, elle est très jolie même.
  • Nag : signifie « en tout cas, aussi ». Kon nag : donc
  • Chetetet ! : exclamation utilisée pour marquer la stupéfaction la plus totale. (Le car rapide est tombé de l’autoroute : chetetet !)
  • Borom : propriétaire, patron, chef : Borom kër : chef de famille – borom bitik : boutiquier – borom taxi : chauffeur de taxi.
  • Xanna : signifie « est-ce que », mais s’emploie lorsqu’on suppose que la réponse est positive : Xanna il est fou ?

Wolof tiré de termes Français

Essencerie : station service (ce mot fait partie de la langue française grâce à Léopold Sedar Senghor).

Dibiterie : lieu de restauration où l’on prépare du mouton grillé (de débiter).

Bitik : boutique.

Trop (prononcer « torop ») : très, beaucoup. On peut le renforcer en ajouter « même » à la fin de la phrase : cette fille est trop belle, même.

Durer : être là depuis longtemps.

Faire les bancs : aller à l’école. Nous avons fait les bancs ensemble : nous avons fréquenté la même classe.

Etre en état : être enceinte.

Long : grand, en parlant de la taille d’une personne (le contraire est court).

Le mois est creux : correspond à la période du mois durant laquelle on a épuisé les revenus du mois précédent et pas encore touché ceux du mois en cours, c’est à dire qu’on manque fortement de liquidités.

L’impératif en wolof se fabrique en ajoutant « al » ou « el » à la fin du verbe. Il n’est pas rare d’ajouter ce suffixe à un verbe français : awancel (avance), droitel< (prends à droite), etc. De la même manière, la négation (3e personne du singulier) se fabrique avec le suffixe « ul ». Grawul signifie donc : ce n’est pas grave.

Disquette : synonyme de « minette » en français. Jeune fille bien faite de sa personne, vêtue de peu de choses, qui aime attirer les regards. Le mot vient de discothèque.

Le Thiof : est un poisson (espèce des mérous), mais qualifie également aujourd’hui un homme qui aime séduire et qui est séduisant : pour être un bon « thiof », il faut posséder une belle voiture (une BMW dernier modèle est conseillée), un téléphone portable (indispensable, c’est mieux s’il sonne tout le temps), des fringues « sapes », des chaussures cirées et être entouré d’une cour de jeunes femmes.

PDF Télécharger le Lexique Français – Wolof (PDF)

Haut

« Nous sommes des personnes qui désirent le vrai développement pour l'Afrique. Afro-descendants ou pas, l'Afrique pour l'Afrique... ». Le Panafricanisme de construction avec des actes et non des palabres et paraboles, des petites choses qui assemblées feront liens de causalités pour le développement du continent Africain, des actes par des actes...

Suivez-nous sur Google+

Panafricanisme sur les réseaux sociaux

RSS Facebook Twitter

Culture



News Panafricanistes qui pourraient vous plaire